Les analystes d’IHS Technology prévoient 18,7 GW de livraisons de panneaux photovoltaïques au 4e trimestre 2015, soit une hausse de 29% par rapport au 4e trimestre 2014. Ils s’attendent par ailleurs à une période de forte croissance des ventes l’an prochain, suite à une vague d’investissements dans des usines d’assemblage, dans un contexte de stabilité relative des prix face à une demande en hausse dans de nombreuses régions du monde. Mais le secteur n’est pas à l’abri d’une surcapacité de production dès 2017.

Les ventes devraient ainsi croître de 10% en 2016 comparé à cette année, estiment les analystes, pour atteindre 41,9 millions de dollars soit 4% de mieux que le précédent record de ventes (en dollars) de 2010. Pour Edurne Zoco, analyste principal senior chez IHS Technology, 2015 et 2016 marqueraient un renouveau pour le secteur du solaire après une période d’importantes réductions de prix et de pression sur les marges.

Cette période de croissance de la demande s’accompagnerait même de d’une « légère pénurie » et de prix relativement stables. Les prix moyens annuels devraient du moins baisser beaucoup moins que les années précédentes. Aux Etats-Unis, les prix des modules solaires devraient par contre baisser de façon significative, d’environ 9%. La cause en serait la réduction des crédits d’impôts sur les investissements dans le solaire prévue en 2017, qui tirerait la demande dans le secteur vers le bas et, parallèlement, ferait baisser les prix. Pour Edurne Zoco, la baisse prévue dans la demande globale en 2017, tirée vers le bas par les Etats-Unis constituera vraisemblablement un nouveau défi pour les fournisseurs qui auront augmenté leurs volumes de production. Le cycle sera donc prêtà reprendre du service : surcapacité de production, compétition effrénée, baisse accélérée des prix… un remake de 2012.