Un autre coup dur pour l’énergie photovoltaïque.

L’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie vient de décider unilatéralement une baisse draconienne des subventions dédiées aux bénéficiaires des systèmes photovoltaïques, et ce après plus de quatre mois de paralysie totale du secteur.

Cette nouvelle décision vient s’ajouter à l’instauration de droits de douanes de 20% sur les modules photovoltaïques dans la loi de finances de 2016. La conjugaison de ces deux mesures va engendrer une augmentation du cout du système pour les consommateurs finaux.

La Chambre Syndicale du Photovoltaïque (CSPV) exprime sa déception totale à cette décision faite sans concertation préalable avec la profession, et demande en conséquence sa révision.

Ces décisions sont à l’encontre des objectifs de l’état visant à atteindre à l’horizon 2030 une part de 30% de sa capacité de production à partir des énergies renouvelables afin d’assurer une sécurité énergétique pour les générations futures.

Bureau Exécutif de la CSPV